RENCONTRE AVEC...
Ingrid Monti, fondatrice de Sainte Isaure

Après 5 ans passés au sein de la Maison Chloé, Ingrid Monti se lance dans un nouveau challenge et crée sa propre marque de maroquinerie : Sainte Isaure. Ses créations sont à son image, affirmées, pétillantes et impertinentes. Chez Facettes, on adore tellement que nous avons décidé d’aller à sa rencontre pour en apprendre plus sur cette jeune femme aussi talentueuse qu’authentique !

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans mon enfance et dans l’art d’une façon plus générale. Ma mère était cantatrice et elle m’a très tôt initiée à la danse classique. Mon arrière-grand-père maternel, quant à lui, était artisan sellier-bourrelier et j’ai toujours été fascinée par ses créations. Sainte Isaure m’a permis de concilier ces deux passions que sont l’art et la maroquinerie. Je dessine mes collections en m’inspirant de la danse, bien sûr, mais aussi de l’opéra, du cinéma ou encore du théâtre. Je choisis une époque, un style, une ambiance et je le retranscris dans une pièce.

SAINTE-ISAURE-2-600x899

Votre signature est « Gold is the new black », pouvez-vous nous en dire plus sur ce choix ?

J’ai une passion pour le doré. C’est le fil rouge de toutes mes collections. Je débute chaque création avec un cuir doré, puis j’amène d’autres couleurs. Le doré évoque l’opulence d’un opéra ou d’un théâtre, c’est à la fois chic et tape à l’œil. J’aime les sacs qui brillent, ne passent pas inaperçus, attirent le regard. Faire un sac noir, cela m’ennuie. Ce n’est donc pas par hasard si j’ai choisi Isaure comme nom, qui signifie « en or ». J’aime aussi cette idée d’une dénomination plutôt classique, évoquant le savoir-faire et la qualité, derrière laquelle se dissimule un twist plus bling-bling, frais et cool. 

Quel est pour vous le sac idéal ?

Je conçois des pièces plutôt petites et légères. Je pars du principe que plus un sac est grand, plus on met de choses dedans et plus il pèse sur votre épaule à la fin de la journée. Le sac doit être léger pour nous accompagner partout. C’est aussi un sac qui permet de caser l’essentiel, à la fois pratique au quotidien et suffisamment chic pour être porté le soir. Enfin, c’est un sac versatile, avec une chaîne détachable pour le porter indifféremment à la main, à l’épaule ou en bandoulière pour faire du vélo, par exemple ! Bien sûr, le design et la qualité des matières sont également fondamentaux.

Quel est le rôle du sac dans la tenue d’une femme ?

Je considère que c’est l’accessoire qui fait un look. Le sac, c’est la première chose que je regarde quand je croise une femme dans la rue. Logiquement, j’aime les pièces assez fortes, voyantes, qui vont finir la silhouette, illuminer une robe de cocktail noir ou rendre chic une tenue basique jean, tee-shirt blanc et baskets.

Quelle est la définition de la femme Sainte Isaure ?

C’est une femme qui assume sa féminité. Une femme sensuelle et forte, avec un côté malicieux, voire impertinent. Une femme qui s’affirme, qui ne s’excuse pas d’être qui elle est et qui n’a pas peur du regard de l’autre.

Découvrir
la collection Sainte Isaure

Go

Rubriques

# Facettesparis

Derniers articles

Stay tuned

Inscrivez-vous à la newsletter Facettes Paris

Bons plans, promos, nouveautés, invitations…